L'actualité

22.06.2018

Conception d’augmentoriums sur l’exploitation du LEGTA de Saint-Paul (La Réunion)

Peu avant la fin de l’année scolaire, le 12 juin 2018, les élèves de seconde NJPF (Nature, Jardins, Paysage et Forêt) et de 1ère GMNF (Gestion des Milieux Naturels et de la Faune) ont eu l’occasion de participer à un atelier de conception d’augmentorium.
Ce dispositif agro-écologique s’apparente à une « grosse boîte-piège » qui permet de lutter contre les mouches des fruits et légumes, redoutables bioagresseurs dans nos parcelles réunionnaises !
Le principe consiste à y déposer régulièrement les fruits infestés ramassés au champ afin de limiter la prolifération des mouches qui émergent dans l’augmentorium et y meurent. C’est donc une technique préventive, on parle de prophylaxie.
Parallèlement, la structure est faite de sorte à favoriser la présence de prédateurs de ces mouches : des parasitoïdes assez petits pour y entrer librement et se développer en parasitant les mouches. L’augmentorium est donc aussi un dispositif de lutte biologique.
Les élèves étaient très enthousiastes de découvrir ce nouveau dispositif agro-écologique qu’ils ont pu eux-mêmes créer à partir de matériaux de récupération.
Trois augmentoriums ont ainsi été conçus et placés sur une parcelle en maraîchage biologique sur le site du Lycée agricole de Saint-Paul.
Cet atelier était à l’initiative de la cheffe de projet « agriculture biologique » de l’exploitation du Lycée, Mme Poncet. La journée s’est déroulée sous l’encadrement du professeur en aménagement, Mme Péguet et avec l’intervention d’un technicien de la Chambre d’agriculture de La Réunion, M. Vanhuffel.
Cette opération a permis à l’exploitation agricole de Saint-Paul de remplir, une fois de plus, sa mission de pédagogie et de développement en apportant du concret dans la formation des apprenants.
En savoir plus sur l’augmentorium ici

Relations Presse : Céline Matias – 06.93.13.35.10 - celine.matias@educagri.fr