Aller au contenu principal

Commémoration pour la liberté

Au lycée Horticole de Grenoble Saint Ismier (38)

À l'occasion de la Journée Nationale de la Résistance (27 mai), le lycée horticole de Grenoble St-Ismier (38) a organisé une Commémoration pour la liberté en présence des lycéens, professeurs, personnels mais également de Mme La secrétaire Générale adjointe de la préfecture, M le président de la communauté de communes M Le Maire, MM les Vice-présidents, Mme la Conseillère Régionale, M Le lieutenant-colonel, Mme La directrice des services départements de l’office Nationale des anciens combattants et victimes de Guerre, Mme La présidente de l’association des anciens du maquis du Grésivaudan et M Gaume, ancien résistant du maquis Grésivaudan.

Cet hommage a été organisé dans le cadre d’un projet pédagogique (enseignement à l’initiative de l’établissement) réalisé par les élèves de la classe 1re Bac Pro Aménagement Paysager et encadré par leurs enseignants. C’est en coopération avec la délégation militaire départementale de l’Isère, l’office Nationale des anciens combattants et victimes de guerre, la communauté de commune du Grésivaudan et la mairie de St-Ismier que la journée s’est orchestrée.

A travers ce projet, les élèves ont pu appréhender les valeurs de liberté, de fraternité, d’égalité et de citoyenneté, ce que l’école a le devoir de transmettre. A partir de rencontres, de visites, de recherches documentaires, les lycéens ont choisi 7 résistants du maquis du Grésivaudan dont ils ont fait les portraits durant la commémoration ; Bruno Gaume , Dominique Falco, Ludovic Klein, Anne-Marie Lerme-Mingat, Jack Quillet, Etienne Poiteau et Albert Reynier.

Durant quelques heures, élus et lycéens ont exprimés et rappelés l’histoire comme vecteurs de promesses et d’apprentissage pour notre avenir. Malgré leurs différences, les résistants se sont unis au nom de la liberté de la France et leur héritage est notre paix. Le dévouement dont les résistants ont fait preuve est un rappel pour chacun, que la conscience citoyenne est la clé pour dépasser les inégalités, préserver l’environnement, la santé et la liberté.

L’émotion du souvenir et des perspectives d’avenir a été forte tout au long de la commémoration. Suite aux discours et de la présentation des 7 résistants par les lycéens, une chorale du Collège de Saint-Ismier a interprété l’hymne nationale ainsi que le chant des partisans. Des fleurs ont été déposées par les élèves sous les portraits des résistants et des gerbes par les personnalités présentes.

La présence de Monsieur Gaume comme témoin du passé, héros de la liberté a profondément touché les lycéens.

Quand un cours d’histoire se transforme en témoignage, c’est le passé qui vit au présent, et quel enseignement !

Carte des établissements